Partagez ce pronostic
Large 1600873

Ticket #15124
Auteur : BenyBall (222 paris | 60 % de réussite | ROI : 5.78 %)
Publié le 29/08/2017 à 13h42
Islande - Grèce

  • Basketball Basketball
  • EUROPE - Eurobasket
  • 31/08/2017 à 15h30
  • Type de pari : Résultat du match
  • Sélection : Grèce gagne par au moins 16 points (-15.5)
  • Bookmaker : Bwin
  • Cote : 1.62
  • Mise : 40 €
  • Argumentation :

  • Islande - Grèce

    Entame pour ces deux équipes. Pour la faire courte, l'Islande possède de bons petits joueurs avec du potentiel (Hermannsson et Pallsson qui jouaient en ProB et seront en ProA à la rentrée), Stefannson sera leur meilleur joueur. Le reste est correct mais sns grande expérience. Tandis que pour les grecs, malgré le forfait de Giannis Antetokounmpo, les joueurs ont l'expérience Euroleague, ont l'habitude de jouer au niveau européen et sont plus complets...

    La paire d’intérieur Palsson-Baeringsson rend une dizaine de centimètres et une vingtaine de kilos à la paire Printezis-Bourousis, sur les postes extérieurs je fais confiance aux qualités de slasher de Nikos Pappas pour prendre le dessus sur Martin Hermannsson, puis Kostas Papanikolaou est bien trop costaud, trop grand pour que le mythique Jon Stefansson – qui n’a d’ailleurs pas disputer un seul match de préparation – ne puisse le contenir en défense, alors que le Grec lui a tout ce qu’il faut pour ce faire.

    Au poste de meneur, Nick Calathes n’a peut-être pas de shoot mais il a un gros QI basket, c’est un très bon passeur, et je ne me fais pas de soucis pour lui quant à limiter Hordur Vilhjalmsson grâce à ses qualités de défenseur qui ne sont plus à démontrer. Un Hordur Vilhjalmsson qui de plus sort d’une saison compliquée avec pas moins de trois changements de club.

    En sortie de banc maintenant, c’est léger aussi pour les Islandais. Pavel Ermolinskij peut créer des mismatches de par ses 2m03 pour un meneur, mais c’est assez polyvalent côté Grec pour lutter contre ça, Logi Gunnarsson au poste d’arrière peut enquiller de loin, mais avec bientôt 36 printemps il manque de vivacité, puis Kristofer Acox et le prospect Tryggvi Hlinason n’ont pas encore suffisamment d’expérience au plus haut niveau européen. Les autres je n’en parle même pas tant il ne faut rien en attendre.

    Les Grecs eux pourront toujours compter sur une second unit de qualité avec le playmaking de Kostas Sloukas, la défense de Vangelis Mantzaris, le spacing de Dimitrios Agravanis puis de Ioannis Papapetrou, les qualités athlétiques de Thanasis Antetokounmpo, la taille de Georgios Papagiannis et la vista d’un Georgios Bogris fiable à mi-distance.

    De surcroît, les Islandais, adeptes du run and gun, auront surement du mal à développer leur jeu contre une équipe connus pour leur capacité à « pourrir » le jeu adverse avec des fautes pour couper les contre-attaques et une agression de tous les instants.

    Quoi qu’il en soit, l’escouade hellène a l’expérience des grandes compétitions de leur côté, n’ont rien à envier aux Islandais, et Il faut savoir aussi qu’ils ne sont pas du genre à la jouer tendre pour leur entrée en lice, +20 en moyenne sur les cinq dernières éditions, l’Islande est prévenue.

    Pick: Grèce-15.5

  • Statut : Gagné
  • Résultat : +24.8 €
  • Defbasket 865d213df22a77dfb6183e2a4fc40348f667d99f5461560e30f2a00c63ea99b9