Billy Walter, le meilleur parieur du monde

Billy Walter, le plus gros parieur du monde

Billy Walter, ça vous parle ? Pas forcément…et pourtant, il s’agit d’un homme qui a été longtemps considéré comme le “meilleur parieur du monde” ! C’est une figure incontournable du betting, une légende vivante ! Je vais vous raconter son histoire que je connais par coeur !

Billy Walter, parieur précoce

Billy a placé son premier pari, à l’âge de … 9 ans en 1955 ! Il avait parié sur la victoire des New York Yankees contre les Brooklyn Dodgers. Résultat : victoire de Brooklyn et donc premier pari perdant pour Billy ! Cette défaite n’allait pas le démoraliser pour autant.

Billy n’a pas eu une enfance banale. C’est sa grand mère qui l’a pris en charge. Il a perdu son père très jeune (lorsqu’il avait moins de 2 ans) et sa mère qui était alcoolique l’a abandonné suite au décès de son père.

Il doit tout à sa grand-mère qui était son “modèle”. À ses 13 ans, il perd malheureusement sa grand mère, celle qu’il considérait comme “sa maman d’adoption”, et se retrouve donc à nouveau à la charge de sa mère qui l’avait “abandonné” quelques années plus tôt. Bosseur acharné, Billy avait deux jobs : à la boulangerie le matin, station essence le soir.

Rencontre et intégration au “Computer Group”

Durant de longues années, Billy Walter était un joueur de poker professionnel. C’est à ses 35 ans que sa vie a pris une nouvelle tournure ! Il a fait une rencontre décisive ! Une rencontre a changement complètement sa vie. Dans les années 1980, “Computer Group”, un groupe de parieur, emmené par un mathématicien, commence à se faire un nom. Ce groupe a créé un logiciel leur permettant de calculer les probabilités pour déterminer les issues des rencontres sur lesquelles ils parient.

Le problème, c’est que le groupe enchaîne les victoires avec des grosses mises et en 1983, les bookmakers commencent à refuser leurs paris. C’est à ce moment-là que Billy va devenir Billy Walter ! C’est Billy qui va prendre les paris pour le groupe. Dans le même temps, Billy a accès à leur logiciel et touche un pourcentage sur les bénéfices réalisées. Bien évidemment, Billy en profite pour prendre de son côté les paris et récupéraient encore plus de sous et ainsi se forger une bonne bankroll. Le stratagème dure deux années.. jusqu’à ce que le FBI s’en mêle en 1985, mettant fin au “Computer Group” car le FBI pensait à tort qu’il s’agissait de bookmakers illégaux.

Billy vole (enfin) de ses propres ailes

Suite à cette épisode, Billy décida de la jouer solo. Il avait engendré de l’expérience, il avait bien travaillé son jeu. Le déclic était arrivé. Il était prêt à continuer sa lancée..jusqu’à devenir le parieur le plus respecté du monde entier ! Ce genre de parieur qui était capable de placer 4 millions de dollars en 2010 (plus de 3 millions d’euros), sur le SuperBowl. Sa spécialité, vous l’avez sûrement deviné, le football américain.

Billy affolait tellement les bookmakers qu’il “jouait avec eux” ! Lorsqu’une cote ne lui plait pas, il mise volontairement sur l’équipe adverse pour faire monter la cote de son équipe et une fois que celle-ci est satisfaisante, alors il mise encore plus sur l’équipe qu’il voit gagner ! Incroyable mais vrai, il arrive à faire bouger des lignes de plusieurs points et même les favoris ! Avec cette technique, il engendre d’énorme bénéfice.

Billy a bien évidemment toute une équipe qui parie pour lui ! Quand il a un pari, il appelle plusieurs personnes qui envoie des mises sur les bookmakers et font bouger les lignes en quelques minutes.

Billy continue à parier de temps en temps par passion, car il adore parier. Sa fortune s’éléverait à plus de 15 millions de dollars. Il réalise régulièrement des dons pour des associations. Un homme au grand coeur qui a néanmoins eu des gros soucis avec la justice ces dernières années.

Morale de l’histoire

Oui, tu peux perdre des sous dans les paris sportifs pendant plusieurs années. Il ne faut pas s’inquiéter, c’est même “logique”. Celui qui gagne des sous dès la première année en betting, on y croit pas ou alors il a longtemps joué à blanc avant pour travailler son jeu ! Billy le dit lui même “Je peux vous assurer que chaque gros parieurs gagnants a déjà subit d’énorme perte et perdu des bankroll”.

Savoir s’entourer c’est l’une des clés. À travers cette histoire, on le voit bien, car Billy a eu cette opportunité de s’entourer d’autres parieurs qui avaient mis en place un système qui leur donner un gros avantage sur les bookmakers. Il s’est inspiré d’eux.

Avoir un mental à toute épreuve. Billy a pas connu une enfance facile, entre un père parti très tôt et une maman alcoolique, il a pourtant su relever la tête. Il a bossé dure avant de trouver sa voie, celle des paris sportifs, à plus de 30 ans.

Dans les paris sportifs, l’information fait toute la différence. Billy a expliqué qu’il avait toute une équipe d’informateurs : statisticiens, mathématiciens, consultants et même des employés de l’aéroport de Las Vegas qui rassemblaient les journaux usagés de tous les vols entrants. Une équipe de lecteurs analysait ensuite toutes ces informations. À cette époque, internet n’existait pas et donc en agissant ainsi Billy prenait en compte des informations précieuses que n’avaient pas les bookmakers.

Informations supplémentaires et citation

L’équipe de Billy suivait l’approche “Kelly Criterion” (dans le but de maximiser le taux de croissance de son budget, à long terme), “plus grande est la value, plus gros est le pari”.

Billy pariait sur des cotes -110 (équivalent @1.909 sur les bookmakers européen). À cette cote, il faut 52,4% de paris gagnants. Billy avait une réussite estimée à 57%. Réussite suffisante avec une super gestion de bankroll pour engendrer des centaines de millions de bénéfice.

Depuis qu’il s’est mis sérieusement dans les paris sportifs, (après l’épisode Computer Group), Billy est ressorti gagnant chaque année mais a connu bien évidemment des jours, des semaines et même des mois négatifs tout au long de son parcours ! Il est une véritable bête noire des bookmakers et des casinos : il est devenu interdit de séjour dans un grand nombre de casino.

Citation de Billy : ” Avant, j’étais un joueur de poker professionnel explique Walters et, c’est vrai, si vous êtes un bon joueur de poker, c’est un jeu d’adresse. Mais les paris sportifs demandent bien plus de compétences que le poker. Je suis la preuve vivante que les paris sportifs sont un jeu d’adresse. J’ai gagné 37 années de suite. Si ce n’est pas du talent, je ne sais pas ce que c’est.

«Beaucoup de gens ont du mal à prendre du recul et à faire une réévaluation et à avouer qu’ils avaient tort. Beaucoup de gens veulent continuer dans le déni jusqu’à ce qu’ils soient complètement broke”. C’est pour ça qu’on vous dit toujours sur Mediapronos de prendre du recul après chaque pari (gagnant ou perdant) et analyser objectivement et non prendre seulement en compte le résultat brut ! Un bon pari peut être perdant ! Et l’inverse également 🙂

Bonus : reportage sur BILLY WALTER (en anglais)

N’hésitez pas à commenter l’article si cela vous intéresse et si vous souhaitez qu’on vous partage d’autres histoires inspirantes de gros parieurs pour augmenter votre “culture betting” 🙂

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur telegram
Partager sur Telegram
Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur telegram
Partager sur Telegram

11 réflexions sur “Billy Walter, le meilleur parieur du monde”

    1. Une belle histoire qui fait rêver 🤑
      Bon ! perso j’en suis à des années lumières.
      Je vais donc continuer avec ma modeste BK😉
      Sinon je me disais pourquoi ne pas mettre une page style “l’œil des Golds” afin de permettre de poster nos pronos sur le championnat de Biélorussie.
      Je sais que ce championnat fait peur et est dangereux.
      Perso je le joue et je me dit que d’autres membres doivent bien posé quelques pari.
      Ça peut permettre de partager des idées.

  1. J’avais déjà entendu parler de lui mais je ne connaissais pas du tout son histoire… Le mec qui fait bouger les lignes des bookmakers c’est tout ce que j’avais retenu !
    Top article Tonton merci 🙂

    1. Bonjour la team de choc !!

      Article remarquable retraçant l’histoire virevoltante d’une personne singulière ! un trader déguisé ; avec un taux de ROI très avantageux(vous avez dit fonds spéculatifs boursiers) ! En l’occurrence la bête noire des books et le cauchemar attitré des casinos !

      Merci Tonton Lionel de rendre hommage à cette légende vivante des paris sportifs !

      Vous savez ce qu’il reste à faire !!!! Etudier, étudier, étudier , ……..

      Bonne après-midi aux artistes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Les autres pronos