Devenir expert

Comment faire un pronostic ? Introduction à la notion de value-bet

Cette notion est l’une des plus importantes dans le milieu des paris sportifs car elle indique s’il faut placer un pari ou pas.
f
r

1) Etablir un pronostic

Mais avant de parler de cette notion de value, laissez-moi vous présenter la façon dont il faut procéder pour établir un pronostic. Contrairement à ce que beaucoup de parieurs font, il ne faut surtout pas regarder les cotes pour se faire une idée de ce que l’on va parier. Etre influencé par la cote est une erreur extrêmement courante chez les parieurs.
r

2) Le processus que je préconise très fortement est le suivant : 

1️⃣Consultez les matchs à venir sans visualisation des cotes.
2️⃣Repérez les matchs intéressant, ceux sur lesquels vous avez du « feeling ». 
3️⃣Epluchez ces matchs-là, à l’aide de nombreux outils (actualités des équipes, forme des équipes, dernières confrontations entre elles…).
4️⃣Etablissez un pronostic sur le match, une fois tous ces paramètres pris en compte (feeling / intuition / stats / actus…).
⚠️Exemple : plus de 2.5 buts dans ce match, l’équipe à domicile va gagner, l’équipe à l’extérieur ne marquera pas. Une fois que vous avez décidé de votre pari, il faut maintenant déterminer si vous aller le jouer ou pas. Cette action va dépendre de la cote attribuée par le bookmaker. Je vais vous expliquer comment calculer si votre pari « vaut le coup d’être joué ». 
r

3) La notion de value

Une fois que vous avez établi votre pronostic, estimez le pourcentage de chances qu’il soit gagnant. Jusque là, vous n’avez pas encore regardé la cote de votre pronostic. Seulement maintenant, vous pouvez aller voir la cote fixée par votre bookmaker pour votre pronostic. Il s’agit maintenant de comparer votre estimation avec celle du bookmaker, en convertissant la cote du bookmaker en pourcentage. 
f
⭐ Faire le calcul suivant : (1 / cote) x 100 : vous obtenez ainsi l’estimation du pourcentage de chances que le pronostic soit gagnant faite par le bookmaker (en réalité, il faut aussi prendre en compte la marge du bookmaker).
f
⭐ Il suffit maintenant de comparer les 2 estimations : la votre et celle du bookmaker. C’est là qu’intervient la notion de value-bet (ou value). 
f
⭐ Plusieurs cas de figures : 
– Si votre estimation est supérieure à celle du bookmaker, le pronostic (avec la cote attribuée) représente un value-bet à vos yeux : il faut clairement jouer ce pari. 
– Si elle est égale à celle du bookmaker, le pronostic (avec la cote attribuée) n’est pas un value-bet mais reste tout à fait jouable. 
 – Si elle est inférieure à celle du bookmaker, le pronostic (avec la cote attribuée) n’est pas du tout un value-bet pour vous : je vous déconseille fortement de jouer ce pari, car il ne sera pas « payé à sa juste valeur » par le bookmaker. 
           f
Tout ce raisonnement pour dire qu’il est très important de ne pas voir la cote pour se faire une idée de ce que l’on va jouer, mais voir la cote pour savoir si on va jouer ou non son pari. C’est une nuance primordiale et à appliquer pour remporter de l’argent à moyen/long terme dans les paris sportifs.

f

4) Le proverbe

Il existe un proverbe qui décrit parfaitement la question que l’on doit se poser au moment de place un pari : « Le jeu en vaut-il la chandelle ? ». Vous le saurez après avoir suivi toutes les étapes décrites ci-dessus. 
f
f

4 commentaires

  1. Ces une base même si sa reste une question analyse de chacun avant tous. Exemple pour un bet X on peux avoir 2 analyse très jolies et contradictoire. Sa reste très subjectif. Mais oui faut se faire estimation et voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer