Final 4 Basketball Champions League ✅❎❎

Sport et ChampionnatBasket – Ligue des Champions
Date et heureLe 03/05/2019 – 18h00
PronosticTenerife OT x Bamberg H+5,5
Tenerife et -149,5 pts
Bologne/Bamberg écart de points
Bookmaker et CoteCombi @1,68 (Winamax)
Tenerife et under @2,25 (Winamax)
Autre @2,40 (Betclic)
Indice de confiance de 1 à 54 / 3 / 2,5
Mise Bankroll MediaPronos30 / 20 / 15
% de bankroll conseillé1% / 0,75% / 0,5%

C’est le dénouement d’une longue campagne européenne. Les 4 dernières équipes ont rendez-vous à Anvers ce week-end. Bamberg et Bologne se disputent le premier billet pour la finale, tandis que Tenerife et Anvers joueront le deuxième billet dans la soirée. Deux affiches sensiblement différentes que je vais présenter. Je profite de ce bel événement pour proposer 3 paris sur les demi-finales. Sur Betclic, le pari se trouve dans la catégorie “écart de points” et le pari s’appelle “Autre” @2,40. Le “Autre” signifie qu’une équipe s’imposera par 5 points maximum, sans préciser laquelle. Si vous n’avez pas Betclic, le pari est faisable manuellement en misant sur « Bologne gagne entre 1 et 5 » et « Bamberg gagne entre 1 et 5 », les cotes de chaque pari sont supérieures à @4,00

Tout d’abord la plus intéressante, la plus indécise, la plus intrigante. Bologne, 12ème du championnat italien est opposé à Bamberg, ancien pensionnaire d’Euroleague et 5ème du championnat allemand. Des classements plutôt trompeurs pour ce Final 4. Bologne 12ème n’est pas du tout à sa place et paye sa grande implication dans la compétition européenne. Les Italiens sont surtout très irréguliers et passent à travers en championnat à de trop nombreuses reprises. Les Allemands sont dans une situation similaire. Depuis la qualification au Final 4 il y a un mois, les résultats sont moins bons, on sent les priorités de chaque club. Deux styles assez différents. Bologne se repose sur de fortes individualités comme Kevin Punter, un génie du 1 contre 1, et le meilleur marqueur de l’histoire de cette jeune compétition. Il est champion en titre avec l’AEK Athènes l’an passé et un joueur capable de changer le cours d’une rencontre à lui seul, notamment en fin de match où il peut s’avérer très clutch. Mario Chalmers double champion NBA est arrivé au printemps pour étoffer le secteur extérieur. Le français Amath M’Baye passé en Euroleague l’an passé (Milan) et l’un des plus gros temps de jeu du championnat italien, un bon poste 4 capable de shooter à l’extérieur. Le capitaine Aradori, l’un des meilleurs marques de sa génération. Une doublette Taylor/Kravic à l’intérieur. Bref une belle équipe capable de beaux coups cette saison et qui n’a pas volé sa place au Final 4

En face, Bamberg, la meilleure équipe de la décennie en Allemagne qui a vécu une fin de cycle l’an passé et qui est reparti d’un peu plus bas cette saison. Une équipe qui est montée en régime cette saison pour réaliser un beau parcours en playoffs. Bamberg a beaucoup sué et stressé pour en arriver là en éliminant les Turcs de Banvit au terme de 2 rencontres très serrées. De même face à l’AEK, champion sortant, en résistant à ses 15.000 fans au retour, se qualifiant à 5 secondes du terme grâce à un panier de Tyrese Rice. Définitivement le meilleur joueur de l’équipe. Peu d’équipes en Europe peuvent se targuer d’avoir un MVP du Final 4 d’Euroleague dans son équipe. C’était en 2014 avec le Maccabi Tel-Aviv. Seuls 2 joueurs encore en activité en Europe ont aussi ce trophée, De Colo avec le CSKA et la légende Spanoulis avec l’Olympiakos. Rice a traversé une période creuse avec une aventure ratée à Barcelone mais est de retour pour frapper fort a qualifié presque à lui seul son équipe lors du match retour en Grèce en inscrivant 25 des 67 pts de son équipe. Il est très bien entouré avec des joueurs expérimentés qui ont presque tous déjà joué l’Euroleague l’an passé : Taylor à la mène, Zisis le capitaine, Rubit dans la raquette, Harris et Heckmann en rotation. Cliff Alexander le pivot est très dominant et réalise une excellente saison. A titre collectif, cette équipe de Bamberg me semble légèrement supérieur à Bologne.

Il s’agit d’un Final 4, savoir si une équipe est plus collective que l’autre n’est pas déterminant car ce sont des rencontres couperets, et éliminer Bologne ne sera pas une mince affaire. C’est le genre de rencontre qui va se jouer en fin de match, avec d’excellents joueurs du money time, devant des supporters qui seront présents en masse malgré le fait que cette rencontre soit en Belgique. Difficile de trancher entre se deux équipes mais depuis le début des phases finales, j’ai le sentiment que Bamberg est une équipe capable d’aller au bout. Ce sera un beau duel, engagé et indécis, mais à la longue les Allemands risquent de se qualifier selon moi. Je couvre large avec un handicap de 5,5 au cas où ils s’inclinent de peu en fin de rencontre. Vu qu’il s’agit d’une affiche vraiment indécise, j’applique mon fun 1-5 (vainqueur quel que soit le vainqueur tant que l’écart final est de 5 points maximum).

Je vais être plus bref sur la rencontre entre Tenerife et Anvers. Même si les Belges évoluent à domicile, il sera difficile d’éliminer cette équipe canari. Champion en 2017, Tenerife entend récolter un nouveau succès dans cette compétition et a tous les arguments pour. Anvers a surtout bénéficié d’un tableau ouvert pour arriver si loin, là où personne ne les voyaient. Sortir Murcie en 1/8èmes de finale était une belle performance sans exception et les russes de Novgorod étaient du même niveau qu’Anvers en 1/4 après avoir créé la sensation en éliminant Venise. Deux adversaires bien inférieurs aux trois autres équipes présentes pour ce Final 4. Ce parcours risque de s’arrêter brusquement malgré la présence de très nombreux fans dans l’une des plus grandes arènes d’Europe (18.000 places). Cette équipe est dépendante de quelques atouts, notamment un certain Paris Lee, véritable révélation de la compétition cette saison, et détonateur de cette équipe en playoffs. Cette équipe s’appuie sur une bonne défense, et quelques individualités. Une belle équipe mais qui a de fortes chances d’être stoppée par un effectif de Tenerife bien plus rôdé et développé. Tenerife évolue dans le championnat espagnol, probablement le championnat le plus dense d’Europe et connaît bien mieux le haut niveau qu’Anvers. A ce stade de la compétition, l’expérience joue un rôle majeur et la gestion des affiches à forte pression est importante. Un facteur que n’a pas du tout Anvers en général, ni son effectif joueur par joueur. Cela compromet les chances de qualification pour les Belges face à la meilleure défense de la compétition et l’une des meilleures défenses d’Europe. Je vois donc Tenerife l’emporter et dans un score inférieur à 150 pts en 2 équipes défensives. Je vois difficilement un score dépasser le 80-70 mais je pense plutôt à quelques chose comme 75-65 environ avec Tenerife autour de 70/75 pts et Anvers à moins de 70 pts. Plutôt que de prendre le under, je tente directement la combinaison de Winamax “Tenerife et -150,5 pts” pour doubler en mise réduite. Pour moins de risque, il est possible de jouer directement le -150,5 pts @1,70.

P.S : pour ceux concernés par le PLT sur Tenerife @7,00, je vois les Espagnols aller en finale, j’appliquerai donc une dernière couverture sur ce pari avec le finaliste. Vu la marge que nous avons sur les books, je ferai en sorte d’assurer des gains quel que soit le vainqueur car la finale contre Bologne ou Bamberg s’annonce très indécise et il est préférable de répartir les mises afin de dégager du bénéfice plutôt que de former un DNB basique qui pourrait voir toute cette attente réunie en 0 bénéf si Tenerife venait à perdre en finale.

Partage cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *