Pronostics des experts terminés

Pari long-terme Basket PRO A

Ayant pesé le pour et contre, je me dirige vers un pari long-terme pour la ProA. Après s’être incliné en finale 6 fois consécutivement, cette année pourrait bien être celle de la SIG. Pourquoi cette saison plus que les précédentes ?

Une équipe bien “construite” 

Tout d’abord car la construction de l’équipe me plaît bien, et l’équipe sera encore plus forte au mois de mai en Playoffs. Peu importe que Strasbourg remporte la saison régulière, car les playoffs c’est un tout autre championnat. Une place dans le Top4 peut s’avérer déterminant pour avoir l’avantage du terrain jusqu’en demi-finale, dans le cas contraire ce n’est pas si grave puisque l’an passé beaucoup d’équipes s’imposaient à l’extérieur mais pas à domicile. Cette saison, la SIG est performante à domicile, mais aussi à l’extérieur.

Une équipe qui monte en puissance

Actuellement, la SIG monte en puissance. Normal, les équipes de Collet commencent à monter en régime et bien intégrer ses systèmes et son jeu en décembre. En janvier, l’équipe donnera la pleine mesure de ses moyens. Ce qui me rend enthousiaste, c’est que comparé aux années précédentes, il y a plus de caractères et enfin une raquette dominante. On a pour moi une si ce n’est la meilleure raquette de la ProA depuis l’arrivée de Miro Bilan qui est un top player européen et qui semble bien s’adapter à la ProA. Avec Labyerie et Atkins, on a une très forte raquette. D’ailleurs, Labeyrie est l’un des meilleurs poste 4/5 du championnat et permet à Strasbourg d’être la meilleure équipe aux rebonds. En montant en régime défensivement, la SIG va etre très dure à jouer en avril/mai, parole de scout !

Des joueurs d’expérience

Quand je parlais de caractère, hormis Labeyrie il y a aussi David Logan, un joueur référencé Euroleague. On n’en parle pas beaucoup car il ne force rien et ne tire pas la couverture à lui, mais il pèse au scoring, à la création, c’est un cold blood, les shoots casse croute en fin de possession, c’est qui s’y colle et en général, c’est ficelle. Son expérience et son talent seront très précieux en Playoffs, n’en déplaisent à Beaubois et Slaughter les années pécédentes, en mode Playoffs, Logan c’est le même niveau voire au-dessus.

Enfin, à la mène, on a pour l’instant une doublette Dixon-Wright assez complémentaire. S’il est possible que Dixon fasse ses valises au cours de la saison car trop soliste, Wright est pour l’instant énorme. Un marsupilami qui met du rythme, met une pression défensive et créer pour les autres. Autrement dit, un lieutenant comme les aime Collet depuis le passage de Lou Campbell au Rhénus. Par rapport à l’an passé, la venue de Wright amène une grosse plus-value athlétique sur ce poste de meneur. Concernant Dixon, il faut qu’il se moule au jeu de coach Collet mais dans le pire des cas, on sait qu’il sera remplacé par un profil plus adéquat.

Point faible

Sur les bémols, on peut pointer du doigt les rendements de Jérémy Leloup et Pape Sy, qui même s’il ne reste que des miettes après les passages de Dixon/Wright, Logan, Labeyrie et Bilan, n’apportent que trop peu. C’est la défaillance au poste 3. Toutefois, on oublie parfois que l’équipe n’est pas complète. Jerel Mc Neal avait donné son accord en début de saison pour tenir le poste 3. Il n’est finalement pas resté et n’a pas eu de remplaçant depuis. Strasbourg se réserve le droit de recruter un US au cours de la saison. Comme Bilan, qui est arrivé tardivement pour remplacer un Otule décevant, la SIG aimerait faire venir un gros poisson. Rien ne presse toutefois. L’enveloppe budgétaire initialement prévue pour le poste 3 a été bien entamée par le recrutement de Bilan, mais plus les semaines passent et plus conséquente sera cette enveloppe en terme de d’argent non plus sur une saison mais sur quelques mois. Ça ne vous rappelle rien ?  Personnellement, ça me rappelle les venues en février -mars de Pooh Jeter à Limoges ou Bo Mc Caleb toujours au CSP les années passées, peu avant les playoffs. Pour quel bilan ? L’arrivée de Jeter avait transfigué les limougeauds qui avaient remporté les playoffs devant… la SIG bien sûr !

Je pense que c’est là le plan de la SIG, prendre un poste 3 de gros calibre avant les playoffs, qui amènera une plus-value certaine à l’effectif et amènera une dimension physique et défensive supplémentaire, avec un peu de scoring et de spacing. Cette saison, avec le plus gros budget de son histoire, la SIG et Collet veulent véritablement rompre la malédiction et s’en donnent les moyens. L’effectif a déjà fière allure en étant incomplet. Avec une équipe qui va monter en puissance pour être 100% Collet compatible et avec le renfort d’un 3 US, Strasbourg me paraîtra bien armée pour aborder les Playoffs sereinement, avec des certitudes.

Le futur 3 pourra également faire du bien mentalement au groupe, qui je le rappelle est engagé en Fiba Champion’s league, et je les vois personnellement bien aller au moins en quart de finale voire plus selon le tirage… Un joueur frais en plus ne sera pas de trop car la SIG va jouer une saison avec beaucoup de matchs et aura besoin de tout le monde. En ce sens, je m’attends à voir Cortale plus responsabilisé en 2ème partie de saison.

Les principaux adversaires : l’ASVEL et Monaco

Maintenant, comment ne pas parler de la concurrence. Quels seront les adversaires les plus redoutables pour le titre ? Deux apparaissent très clairement. Monaco et Lyon-Villeurbanne. Si je ne vois pas Monaco faire de changement dans son effectif, c’est parce que l’équipe tourne très bien. Ils sont encore meilleurs que l’an passé. C’est du niveau de la SIG, clairement. Mais je trouve la raquette de Strabsourg plus complète. À noter tout de même que Bangaly Fofana, lorsqu’il reviendra de blessure pour Monaco, amènera une grosse plus-value. Un sacré client mais Monaco étant côté à 3,50, je n’y vois pas de value, surtout que ce ne sera que la 3ème participation en playoffs du club, qui n’a jamais passé les quarts. Peut-être le futur champion, ce serait loin d’être une surprise.

L’autre gros bras de la ProA, c’est l’Asvel. Le recrutement made in ProA a été clinquant. On a un gros secteur extérieur, plein de talent, mais un secteur intérieur bien moins performant. Watkins est visé, en effet le poste 5 est défaillant avec un manque d’agressivité. Kaba sa soublure fait mieux que lui. Je vois l’Asvel procéder à des retouches. Toutefois, l’effectif est trop lisse, trop neuf et avec toute cette avalanche de talent, ce n’est pas facile de contenter tout le monde. En étant les têtes d’affiche du recrutement, Roberson et Salughter ont un temps de jeu important sur les postes 1 et 2. Malheureusement, défensivement, ce ne sont pas loin d’être des passoires. Il faudrait que Nelson soit associé à Slaughter, et Roberson à Lighty. Toujours est-il que je trouve le coaching de JD Jackson peu en adéquation avec le profil de ses joueurs, pour la majorité offensif. Lui qui a habitué les supporters à un jeu presque bridé, porté sur l’intensité défensive, ce n’est pas adapté aux joueurs en place. Pareillement au poste 5, le poste 4 est dans le dur défensivement, Noua et Harper sont à l’aise offensivement mais défensivement les  4 adverses se régalent… Là aussi, leur côte est plus basse que celle de la SIG, donc pas de value et l’Asvel devra à mon sens procéder à 2-3 retouches pour être au niveau de ses ambitions en Playoffs.

Les outsiders

Concernant les autres outsiders, on peut citer Le Mans qui est solide mais je ne les vois pas champion, pas encore. Je pense qu’il y a quelques joueurs durs à gérer dans ce groupe et l’équipe est nouvelle, il n’y a pas de continuité, et même si le talent des joueurs et du coach est présent, ça risque de ne pas suffire. Je vois également Nanterre comme tous les ans se mêler à la fête. S’ils sont forts à domicile, à l’extérieur ce n’est pas la même et eux aussi ont de gros problèmes défensivement et notamment dans la raquette où Murphy et Alade Aminu sont des fantômes. Le meilleur intérieur étant Hugo Invernizzi au poste 4, je le vois mal prendre le dessus sur Labeyrie par exemple. Si l’utilisation du jeu small ball peut favoriser Nanterre avec Hugo en 4, le relatif manque de taille peut peser face à Labeyrie-Bilan (Atkins) ou encore Sy-Kikanovic (Fofana), Harper-Watkins (Kaba)… Ce sont à mes yeux les outsiders crédibles. Je rajouterais en Playoffs à l’heure d’aujourd’hui Le Portel, Pau et une lutte entre Limoges, Dijon et Bourg. Mais pourquoi pas aussi Hyères-Toulon, soyons fous 😉

Je saisis donc la value tant que les SIGmen sont à cette côte. À 6, sachant qu’ils seront assurément présents en Playoffs avec un collectif huilé, de fortes individualités, le renfort d’un beau poisson et l’expérience des playoffs et finales, ça mérite une belle pièce.

Pick : Strasbourg vainqueur de la ProA @6.5

 

Les informations du pronostic Pari Long Terme Basket PRO A

Sport Basket
Championnat PRO A
Date et heure 26/05/2018 à 20h00
Type de pronostic Pari Long Terme
Pronostic Vainqueur PRO A : Strasbourg
Bookmaker Bwin
Cote 6,50
Mise 15€
Confiance 30%

 

Les meilleurs bonus pour en profiter

Bookmaker Montant du bonus Lien du bonus
100€ : premier pari remboursé cash jusqu’à 100€ Winamax
100€ : 100€ de paris gratuits Unibet
100€ : premier pari remboursé jusqu’à 50€
+ 2 paris gratuits de 10€ + 3 tickets de poker de 10€
Betstars
150€ : 60€ dès l’inscription + 90€ de remboursement de mises Zebet
100€ : premier pari remboursé cash jusqu’à 100€ Parions Web
200€ : 50% du montant des paris placés remboursés (max 200€) PMU
200€ : pari remboursé jusqu’à 100€ + 50€ grilles + 50€ turf  France-pari
200€ : premier pari remboursé jusqu’à 190€ + 10€ offerts Netbet
GENYBET 50€ : premier pari remboursé jusqu’à 50€ Genybet
107€ : 107€ de paris gratuits Bwin

 

 Les statistiques de BenyBall

 

Voire toutes les statistiques détaillées : ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer