Guide du Parieur - Basket | MediaPronos : pronostics, côtes, informations...

Guide du Parieur – Basket

Je reçois régulièrement en commentaire des questions sur certains paris de basket il faut admettre que la codification est compliquée lorsqu’on ne s’y connaît pas trop, d’autant que les bookmakers ont des intitulés différents et il est très facile de se perdre. Je vais repasser ici les paris qui reviennent le plus souvent sur le site MediaPronos, mais que vous seriez aussi susceptibles de trouver ailleurs. Je vais aussi donner les différents intituler des bookmakers pour être le plus clair et le plus exhaustif possible, tout en donnant un vocabulaire spécifique au basket.

La question qui doit sûrement revenir le plus souvent : “Ça veut dire quoi H+7,5 ?”
Le “H” signifie “Handicap” et cela permet de parier sur les écarts de points. Cela fonctionne exactement de la même manière qu’au foot. Si vous pariez Real Madrid H-1,5 au foot, cela indique que vous parier par une victoire par au moins 2 buts d’écart. Et bien c’est la même chose pour le basket : Real Madrid H-1,5 au basket signifie une victoire par au moins 2 points d’écart. Ainsi le pari Real Madrid H+7,5 signifie que le Real Madrid doit perdre par maximum 7 points d’écart (ou même gagner le match). Et cela fonctionne dans l’autre sens de la même manière avec Real Madrid H-7,5 : victoire par au moins 8 points d’écart. Si la théorie est facile à comprendre, les bookmakers proposent des intitulés différents qui peuvent perdre le parieur lambda. Voici donc les différentes possibilités selon les sites en ligne

Parions Sport en Ligne : Venise H+6,5

Unibet/Betclic : Venise H+7,5

Winamax : Venise H+6,5

Un autre type de pari qui revient très souvent au basket c’est le “RT” et le “OT”. Ce sont deux raccourcis anglais :

=> RT : Regular Time => Temps règlementaire (SANS prolongation)

=> OT : Overtime => AVEC prolongation

Parier en RT permet donc de gonfler la cote, mais cela entraîne évidemment l’augmentation de risque de perdre le pari. Imaginons que vous pariez “Venise RT” @2,95, cela veut dire que votre pari sera perdant en cas de prolongation, MÊME si Venise l’emporte après prolongation. D’où l’intérêt de prendre le pari AVEC prolongation, afin d’éviter de perdre bêtement à cause d’un match nul. Le pari en RT est souvent utilisé lorsque la cote est faible sur un favori afin de l’augmenter, mais il faut vraiment choisir une affiche déséquilibré. En playoffs, le pari en RT doit être BANNI, car c’est la période où potentiellement les rencontres sont les plus serrées et les plus aptes à filer en prolongation. La probabilité de prolongation est très faible en basket mais doit être prise au sérieux, car même si cela arrive une fois 1( ou sur 20, perdre à cause d’un match nul au basket est terriblement frustrant, notamment lorsque l’équipe concernée s’impose après prolongation.

Voici donc les 2 principales choses à retenir au basket, car les handicaps représentent la grande majorité des paris. Par exemple, si nous voyons Venise capable de faire un résultat à Sassari à @2,95, il est possible d’assurer avec un H+ au cas où Venise s’accrocherait mais perdrait en fin de match. Le H+6,5 est donc une belle option qui valide le pari même si Venise s’incline par 6 points. La suite du guide sera plus axé sur des conseils de paris, notamment ce qu’il faut éviter de parier ou encore du vocabulaire spécifique du basket.

Le pari le plus aléatoire et le moins intéressant est probablement le pari sur le 1er quart-temps. Une aberration je trouve, car le premier quart-temps est le plus compliquer à déterminer, c’est celui où les équipes se jaugent. Le plus grand piège réside lorsqu’il une équipe est très favorite comme Sassari @1,25, il peut être tentant de s’orienter vers Sassari vainqueur du 1er QT @1,50. Une tentation qui doit vite être oubliée car vraiment aléatoire. Cela vaut aussi pour les paris sur la mi-temps, aussi aléatoire à mon goût, tout simplement car tout peut aller très vite en basket. Un 10-0 peut être inscrit en moins de 2 minutes et précipité votre pari 1er quart-temps à la poubelle. Ainsi, je déconseille tous les paris sur le 1er quart-temps, la mi-temps et les mi-temps/fin de match (MT/FM) car déjà cela implique un résultat à la mi-temps et aussi, ils sont en RT donc double risque pris dessus.

Je vous donne aussi le vocabulaire ou les abréviations souvent utilisées 

– QT : Quart-Temps
– MT : Mi-Temps
– Cut : le cut est la limite fixée par les books. Dans le cas de Sassari/Venise ici, le cut est fixé à 6,5 points. Ainsi, les cotes sont les mêmes que ce soit Sassari H-6,5 ou Venise H+6,5. Les bookmakers partent du principe que l’écart final sera de 6 ou 7 points. Et le but étant de battre les bookmakers sur cette ligne fixée grâce à ses connaissances. Juger le cut “trop élevé” revient à dire que le handicap fixé par les bookmakers sur le favori est trop grand. Prenez l’exemple de Sassari H-6,5. Si vous pensez que ce cut est trop élevé, c’est que vous ne voyez pas Sassari en mesure de dépasser ce handicap. Et que selon vous, il serait préférable de prendre Venise H+6,5. Cela fonctionne de la même manière lorsque le cut est “trop bas”. Dans notre exemple, vous voyez Sassari s’imposer aisément et vous estimez que le cut devrait être plus élevé, disons à 9,5 points car vous voyez une victoire de 10 points minimum, ainsi lorsque vous considérez un cut “trop bas”, c’est que vous estimez que le bookmaker propose un cut erroné et que vous pensez avoir un avantage sur lui, c’est ici qu’intervient la notion de “value”. La value est un terme générique dans les paris sportifs, cela intervient lorsque vous considérez que les bookmakers ont mal placé les cotes, et que vous pensez avoir un avantage sur eux. Tout cela reste bien sûr subjectif.
Le cut est aussi utilisé pour décrire la ligne de points fixés par les books, le +/- ou plus/moins ou over/under
– La série : c’est utilisé lors des playoffs. Une série de playoffs pourrait-on dire. Cela peut être un 1/4 de finale, une 1/2 finale ou même la finale, peu importe.
– Le run : un run est appelé en France “série en cours”. Cela définit le score du match depuis X minute. Cela est utilisé lorsqu’une équipe crée un écart important en peu de temps. Par exemple, on parle de “gros run” lorsqu’une équipe place un 15-0 dans un match. Vu que le basket est un sport de cycle, il est régulier dans une rencontre d’assister à plusieurs runs pour chaque équipe. Cela symbolise un temps fort d’une équipe qui défend bien et qui marque régulièrement. Je vous donne un exemple tout simple qui peut arriver à tout moment : Venise marque à 3 points, Sassari ne marque pas, Venise marque à 3 points, Sassari ne marque pas, Venise marque 2 lancer-francs, Sassari ne marque toujours pas, Venise marque à 3 points => temps mort adverse car le coach devient fou :D, cela fait un run de 11-0 et en terme de timing, cela peut durer 90 secondes seulement.
– Le backcourt : terme anglais signifiant le secteur extérieur. Il s’agit de l’ensemble des joueurs étant “petits” et évoluant au poste de meneur ou de shooteur.
– Le froncourt : terme anglais signifiant le secteur intérieur. Il s’agit de l’ensemble des joueurs “grands” et évoluant au poste de pivot ou ailier fort. On peut aussi utiliser le terme de “raquette”. Ainsi, “avoir une bonne raquette” signifie avoir un bon secteur intérieur. Un terme qui revient souvent puisque la lutte pour le rebond est un facteur essentiel au basket pour viser la victoire
– L’adresse : le basket est un sport d’adresse, la notion d’adresse est importante, notamment de nos jours où le tir à 3 points est de plus en plus utilisé. 
– Clutch : la faculté d’un joueur à être décisif dans les dernières minutes.
– Franchise player : utilisé en NBA pour le meilleur joueur de l’équipe. Un terme qui peut aussi être utilisé en Europe
– Pick’n’roll : système offensif de base où le pivot vient poser un écran afin de libérer son meneur du marquage adverse. C’est la base de l’attaque et cela permet de générer des espaces et des fenêtres de tir
– La bataille du rebond : cela peut s’assimiler à la bataille du milieu de terrain au football. Celui qui la remporte fait un grand pas vers la victoire. Le rebond est un domaine vital au basket. Plus on a de rebonds, plus on se donne des chances de gagner. Ainsi, dans une analyse, la lutte du rebond peut avoir si place si une équipe possède un secteur intérieur vraiment meilleur que son adversaire.

Partage cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

13 réflexions sur “Guide du Parieur – Basket”

  1. Avatar

    Salut Pallac,

    Merci pour ces explications et ces conseils et merci pour ton travail. C’est vraiment clair et bien détaillé. Je pense que je vais le relire plusieurs fois pour bien assimiler.

    A+ et good luck

  2. Avatar

    Alors là bravo et merci beaucoup de cette synthèse basket.du très beau boulot .cela confirme encore une fois encore le professionnalisme du site Mediaprono.
    Merci Pallac 👍

  3. Avatar

    Je suis habitué à tout ceci mais il faut rendre honneur au travail fourni clair et précis !
    En espérant que cela aide bcp de monde a mieux appréhender les Handicaps.

    Bravo pour tout ce tu fais pour MP

  4. Vrvn

    Super Pallac, très bonne initiative de ta part et très bon résumé on comprend mieux les termes, Pour moi c’est le handicap que j’arrivais jamais à capter mais la je comprends mieux. Merci ça va beaucoup m’aider pour la suite.
    PS : on devrait laisser ton article dans la rubrique conseil pour les paris sportifs car c’est ultra utile je trouve!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

REJOINS MEDIAPRONOS

Et aux paris sportifs !

  • 1 Pronostic gratuit d'expert par jour
  • Un mail avec les 7 conseils essentiels pour progresser
  • Un fichier de suivi du capital pour une top gestion de BK

Connexion